« Gremlins 2 » : best of the bêtes

« Gremlins 2 » : best of the bêtes

« Gremlins 2 » : best of the bêtes



. Gremlins 2 est plus osé que le premier, grâce à sa créativité qui ne recycle jamais les péripéties de son prédécesseur. Le film exagère sur tout et en bien. Scénario provocant, rythme déjanté, inventivité des trucages et facétie au gré des dialogues pour une tarte à la crème horrifique.
. À propos de la réalisation, Gremlins 2 est à Gremlins ce que Spider-Man 2 est à Spider-Man : Joe Dante dégaine sa mitrailleuse à références et les plans dévergondés témoignent de sa liberté. L’excès de délire électrise son savoir-faire et impose son univers.
. Le carnaval de clins d’œil : Marathon Man, Le Fantôme de l’opéra, King Kong, Casablanca, Le Magicien d’Oz, Rambo 2… et Dracula. Pour preuve, la présence d’un gremlin chauve-souris, d’un présentateur-télé costumé en vampire et surtout celle de Christopher Lee en savant fou ! La liste exhaustive est visible ici.
. Le désarroi exquis des personnages secondaires face aux monstres : Daniel Clamp par exemple, référence évidente à l’homme d’affaires Donald Trump et sa tour de New York. « Le premier film anti-Trump de l’histoire du cinéma américain, bien que mon Trump soit plus sympathique que le vrai! » expliquait le réalisateur en 1995.
. La tour d’affaires, Babel technologique convertie en bordel par les gremlins. Ce décor, réunissant magasins, studios de télévision et bureaux, est une métaphore astucieuse de la société de consommation. Plus on grimpe les étages du pouvoir, plus on dévore les autres. Le spectateur finit par s’attacher aux créatures qui détrônent les puissants. Tout le monde en prend pour son grade et c’est succulent.
. Un chaos comique et cocasse qui surgit dès l’invasion de la tour par les monstres pour ne plus s’arrêter.
. La galerie des nouveaux gremlins, plus intelligents, plus fous.
. Les personnages de Billy et Kate, solides et soudés pour cette deuxième mésaventure.
. Gizmo toujours attachant et qui dispose de plus de scènes.
. À voir si vous avez aimé Gremlins, mais en acceptant le renforcement de l’expérience loufoque et parodique. Par conséquent, l’esprit de cette suite peut charmer les déçus du premier film ! Idem si vous avez aimé Network de Sidney Lumet, cette dénonciation de la morale d’une chaîne télé, qu’elle sacrifie sur l’autel de l’audimat. Enfin, si vous avez aimé le second degré de Robocop et Starship Troopers




. L’absence d’ambiance de Noël, qui constituait le charme du premier. Il aurait été chic de la revoir, surtout à New York.
. Dommage que Gremlins 3 n’ait jamais vu la lumière du jour, car ce deuxième opus promettait beaucoup. Pourquoi pas un ultime épisode dans lequel les créatures seraient parties à l’assaut de la planète !

L’histoire
Billy et Kate habitent New York avec leur mogwai Gizmo. Malencontreusement mouillé, la petite créature donnent naissance à une nouvelle génération de gremlins. Les monstres prennent d’assaut un gratte-ciel high-tech…

Gremlins 2 de Joe Dante, avec Zach Galligan, Phoebe Cates, Christopher Lee…
Durée: 1h49.
Sortie le 22 août 1990.

Image issue de l’affiche du film, Copyright Warner Bros.

Laisser un commentaire

Secured By miniOrange